Chirurgie esthétique du visage

Lipostructure ou réinjection de graisse autologue au niveau du visage

Lipostructure ou réinjection de graisse autologue au niveau du visage

Développée en 1995 par Sydney COLEMAN, importée des Etats Unis en France, et notamment à Marseille, par notre maître le Professeur Guy MAGALON en 1998, la réinjection de graisse autologue, aussi appelée Lipostructure ou lipofilling est devenue une méthode réellement fiable.

Le Docteur Elisabeth AMAR, formée dans cette école marseillaise, dès les débuts de la technique, peut vous conseiller sur l’intêret de la méthode dans votre cas.

La lipostructure peut s’appliquer à un grand nombre d’indications esthétiques ou post traumatiques.

En esthétique du visage :

  • Le comblement et l’atténuation de certaines rides
  • La restauration de « la plénitude » d’un visage amaigri ou lors des premiers stades du vieillissement facial.
  • La restauration des volumes et des formes du visage
  • Un complément associé à certains liftings cervico-faciaux pour améliorer l’harmonie du visage.
  • Secondairement, après un premier lifting, pour améliorer le galbe du tiers moyen de la face sans avoir recours à un nouveau lifting.

En esthétique du corps :

  • Le remodelage de la silhouette, encore appelé Lipomodelage : il consiste à prélever la graisse dans une zone où elle est excédentaire (culotte de cheval par exemple) et la réimplanter dans une zone où le volume manque (haut de la fesse par exemple)pour augmenter le galbe des fesses.
  • La correction d’irrégularités secondaires à une lipoaspiration.

Le traitement de ces disgrâces esthétiques ne justifie pas une prise en charge par l’assurance maladie.

En chirurgie réparatrice et reconstructrice :

  • L’amélioration esthétique des résultats de reconstruction mammaire après l’ablation de la glande mammaire, ou après mise en place d’implants mammaires.

Le Docteur Elisabeth AMAR développe particulièrement cette technique dans le cadre des reconstructions mammaires.

  • Le comblement d’une dépression ( creux) à la suite d’un traumatisme,
  • La correction des fontes graisseuses après trithérapie chez les patients HIV +

Dans ces indications de chirurgie reconstructrice, la lipostructure peut être prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions.

Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même.

La lipostructure est habituellement réalisée sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie « vigile »). On peut aussi avoir recours à une anesthésie locale simple, voire à une anesthésie générale.

Cette chirurgie est le plus souvent réalisée en ambulatoire, ou en courte hospitalisation de 24H.

Le Docteur Elisabeth AMAR commence par procéder à un repérage précis des zones de prélèvement de la graisse, ainsi que des sites de réinjection.

Le prélèvement du tissu graisseux est effectué de façon atraumatique par une micro-incision cachée dans les plis naturels, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration.

On aura choisi une région discrète où il existait une réserve, voire un excès de tissu graisseux.

On procède ensuite à une centrifugation de quelques minutes, de manière à séparer les cellules graisseuses intactes, qui seront greffées, des éléments qui ne sont pas greffables.

La réinjection du tissu graisseux se fait à partir d’incisions de 1 mm à l’aide de micro-canules.

On procède ainsi à l’injection de micro-particules de graisse dans différents plans et selon des directions multiples et divergentes.

Dans la mesure où il s’agit d’une véritable prise de greffes de cellules vivantes, et sous réserve que la technique soit bonne et la prise de greffe effective, les cellules ainsi greffées resteront vivantes au sein de l’organisme, ce qui fait de la technique de lipostructure une technique définitive puisque les cellules adipeuses ainsi greffées vivront aussi longtemps que les tissus qui se trouvent autour d’elles.

La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à réinjecter et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 30 minutes à 2 heures en cas de lipostructure isolée.

Les suites opératoires :

Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale peu importantes.

Un gonflement des tissus (œdème) et des ecchymoses (bleus) apparaissent dans les suites de l’intervention et mettront en général 5 à 15 jours à être totalement résorbé.

Le résultat commence à apparaître dans un délai de 2 à 3 semaines après l’intervention.

Il existe une perte par résorption de 30% environ du tissu graisseux ; dans la mesure du possible le Docteur Elisabeth AMAR essaye de surcorriger pour anticiper ce phénomène.

Le résultat :

Il est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention.

Il est le plus souvent satisfaisant, mais la qualité de la graisse et de la prise de la greffe revêt tout de même des caractères individuels.

Avec le temps, le résultat se détériorera progressivement, du fait de la poursuite naturelle du vieillissement de ces mêmes tissus.

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

La micro-réinjection de graisse :

C’est l’évolution très récente de la technique.

La micro réinjection de graisse est basée sur l'utilisation de micro-canules beaucoup plus fines, rendant l'anesthésie générale inutile car le geste est indolore. De plus, ces micro-canules sont conditionnées dans des sets stériles à usage unique.

Moins de douleurs, moins de gonflement et d’echymoses, meilleurs résultats sur la prise de greffe , cette techinique est très prometteuse.

Le Docteur Elisabeth AMAR saura vous orienter au mieux vers la technique qui vous correspond.


Témoignages

Simulation de mon opération en 3D