Médecine esthétique du visage

Peelings Chimiques

Les peelings du visage

Les peelings sont des outils supplémentaires pour lutter contre le vieillissement cutané. Ils permettent d’unifier le teint, en estompant les tâches brunes, de le lisser, d’améliorer les ridules et de redonner de l’éclat à la peau.

Les peelings font appel à des substances végétales ou chimiques qui détruisent la couche superficielle de la peau de façon plus ou moins profonde, c'est-à-dire tout ou partie de l’épiderme voire jusqu’au derme superficiel pour faire apparaitre une peau neuve plus éclatante et moins ridée.

Peelings superficiels : aux acides de fruit

Ils produisent un « coup d’éclat » et doivent être répétés pour maintenir leur effet. Ils sont trop légers pour avoir une action réelle sur les effets du vieillissement. Ils ne produisent pas ou très peu de desquamation.

Peelings moyens : au TCA

L’action est plus profonde, mais on peut doser le degré de profondeur en fonction de la concentration et du type de peau. Ils réalisent une exfoliation de la peau et font peler. Il s’agit d’un gommage qui efface plus ou moins certaines imperfections superficielles de l’épiderme et améliorent le teint. Ils peuvent s’utiliser sur l’ensemble du visage et du cou. Ils ont une action modérée sur les effets du vieillissement en particulier les ridules.

Peelings profonds : au phénol

Contrairement aux précédents ils réalisent une véritable abrasion cutanée.

Il s’agit d’un brulure chimique contrôlée et variable selon le type de peeling, sa concentration, le temps de pose. La peau va ensuite se restaurer progressivement par les processus de cicatrisation avec une rétraction des tissus qui entraine un effet tenseur de la peau.

Tous ces peelings peuvent être associés à d’autres techniques telles que les injections de toxine botulique, d’acide hyaluronique ou un lifting cervico-facial et une blépharoplastie.

Le docteur Elisabeth AMAR pratique essentiellement des peelings moyens car se sont les mieux tolérés, sans éviction sociale, tout en apportant un résultat satisfaisant. Les précautions à prendre lors du peeling, les résultats attendus et les éventuelles contre indications vous seront expliquées en consultation.

Il y a une préparation préalable au peeling afin de permettre la pénétration des principes actifs. Elle consiste à appliquer pendant 15 jours avant la réalisation du peeling des crèmes aux acides du fruit ou à la vitamine A après un nettoyage minutieux de la peau et un écran total protecteur.

La séance de peeling commence par un nettoyage et une désinfection de la peau. 
L’application du produit se fait selon un protocole précis et propre à chaque type de peeling, selon la zone à traiter et le résultat recherché et dure quelques minutes seulement. Il faut prévoir en général 3 à 4 séances espacées de 8 à 10 jours.

Une sensation d’échauffement et des rougeurs apparaissent, puis les phénomènes se calment. Les jours qui suivent la peau devient un peu brune et desquame. La peau va ainsi peler pendant quelques jours.

Des soins locaux attentifs seront réalisés jusqu’à cicatrisation complète .Ces soins ont pour but de limiter l’apparition de croutes qui en cas de formation ne doivent absolument pas être arrachées afin d’éviter un trouble de la cicatrisation.

Puis une crème hydratante, une protection solaire et un maquillage adapté sont recommandés afin de camoufler toute rougeur résiduelle transitoire .

Les peelings peuvent être source de complications :

  • Hyperpigmentation (surtout sur les peaux foncées), précoce et presque toujours transitoire, elle est souvent le fait d’une exposition prématurée au soleil.
  • Hypopigmentation, souvent définitive, apparaît plus rarement et plus tardivement
  • Poussée d’acné,
  • Grains de milium (petits kystes blancs),
  • Infection
  • Rougeurs persistantes,
  • Troubles de la cicatrisation et cicatrices hypertrophiques sont possibles mais rares.
  • Allergie
  • Insuffisance de résultat

Au total, il ne faut surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’un acte médico-chirurgical même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.


Simulation de mon opération en 3D

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales